Archives de la Catégorie : Actualités

Atelier: Comment répondre aux exigences des recruteurs

Samedi dernier, j’ai animé à l’université d’Abidjan un atelier sur le thème: Comment répondre aux exigences des recruteurs.

Nous avons à la fin de l’atelier réalisé une simulation d’entretien d’embauche improvisée où j’ai donné mon feedback en live à une participante.

C’est toujours une joie pour moi de partager mon expérience avec les plus jeunes afin de les aider à développer leur employabilité

La question des lecteurs

Le problème :

Bonjour Peggy Ballou,

A votre avis le digital va-t’il réinventer le recrutement des professions libérales ? Comment gérer sa carrière de médecin à l’ère du digital ?

Merci,
Richard Konan »

La solution:

Bonjour Richard. D’entrée de jeu je dirais oui car le digital s’impose aujourd’hui comme une façon de travailler et de collaborer entre professionnels.

Le recrutement de façon générale tend à se digitaliser, et bien que n’ayant pas une connaissance poussée des pratiques ayant cours dans le domaine des professions libérales, je pense ne pas me tromper en disant que là aussi, le digital fait évoluer les choses.

En tant que recruteur, je peux confirmer que la présence d’un candidat sur les réseaux sociaux professionnels augmente ses chances d’être contacté. Être présent en ligne est donc une nécessité pour le candidat quelque soit son domaine d’activité.

Il n’est pas rare de trouver des médecins, des psychologues, avocats, notaires, actifs sur Linkedin, Facebook ou simplement via leur site internet qui est selon moi un must.

Pour la gestion de votre carrière, vous devez vous renseigner sur les technologies qui sont utilisées dans votre profession et vous les approprier rapidement. Dans cet article par exemple, on explique que les outils numériques ont transformé la façon même dont les médecins exercent leur profession. Que ce soit pour les échanges entre confrères (réseautage), la recherche et consultation d’informations médicales, la formation, les prescriptions etc. les médecins ont recours au digital au quotidien. Ainsi pour évoluer dans votre carrière, il vous faudra certainement apprendre les technologies notamment les applications qui vous permettent d’être plus performant et efficace. Il existe aussi des blogs de médecins, des forums, que vous pouvez consulter pour assurer votre visibilité, vous faire connaitre, rencontrer des confrères, vous tenir au courant des opportunités et évoluer au plan professionnel.

Pour finir voici une présentation qui vous donne un aperçu de comment les médecins utilisent le digital dans leur pratique professionnelle: L’utilisation du digital par les médecins

Africtalents… et ma réflexion sur le chômage en CI (Part II)

Cert article est la suite de celui-ci dans lequel je partageais mon expérience de membre de l’équipe organisatrice du salon Africtalents à Abidjan.

Après donc l’ouverture des stands et le renvoi des candidats malheureux, le salon venait officiellement de démarrer. Et c’est exactement à ce moment-là que j’ai eu l’idée de cet article.

Je me suis dit en moi-même que cette expérience me confrontait à la triste réalité du chômage des jeunes (et moins jeunes) en CI. Comment tout ce monde avait-il pu penser trouver un emploi? Déjà que nous avons du épurer la liste des inscrits pour n’en garder qu’environ 2000 sur les 7000, il y avait encore trop de personnes présentes. La plupart des candidats allaient malheureusement retourner chez eux comme ils sont venus, sans emploi. Car une chose est d’avoir l’accès au salon, une autre de pouvoir convaincre le recruteur que vous êtes le candidat idéal pour le poste! Et c’est là que tout se gâte!

Ma curiosité m’a poussée à visiter certains stands et écouter parler les candidats et je vous avoue que le spectacle m’a laissé parfois sans voix. Certains candidats n’avaient rien à dire aux recruteurs, la seule chose qu’ils disaient était: Je recherche un emploi, quels sont les postes que vous avez à pourvoir… Pourtant l’information était disponible avant le salon, mais la plupart des candidats n’ont pas pris la peine de la lire, ce qui frustrait les recruteurs.

Autre chose, ils remettaient des CV froissés, non agraffés, certains n’ont pas pris de précaution pour s’assurer d’avoir une haleine fraiche (oui oui, ca aussi c’est un turn-off pour le recruteur). De ce fait, dès qu’ils quittaient le stand, le recruteur avait déjà décidé du sort de leur CV…..

–>Poubelle

Candidats, si vous me lisez, sachez que vous avez seulement 1 mn pour faire bonne impression, et malheureusement la critique est facile dans le milieu du recrutement. Un détail peut vous disqualifier.

Intérieurement je me disais en voyant plusieurs candidats, que si rien n’était fait, ils resteraient encore longtemps au chômage. Je pense que beaucoup de candidats ne savent pas que quelqu’un qui va chercher un emploi dit se renseigner un minimum sur l’entreprise et proposer ses services plutôt que quemander un emploi et avoir pour seul argument « je veux un stage/emploi » quand 100% des gens autour ont le même besoin!

Vous devez miser plutot sur vos atouts et dire ce que vous pouvez faire pour l’entreprise. Pourquoi vous et pas les 40 autres qui attendent derrière vous dans le rang pour discuter du même poste?

Le salon était ponctué de seances de coaching qui je pense ont pu faire du bien à certains candidats. À ce titre, il faut saluer cette initiative et remercier M. Acouetey et M. Missainhoun, les dirigeants du cabinet qui ont eu la brillante idée de proposer à quelques 500 candidats parmi les 2000 des sessions de coaching entièrement gratuites pour les aider à maximiser leur chance de décrocher un emploi.

Quelques reflexions personnelles et qui n’engagent que moi sur le chômage en CI

1- Tout commence par l’orientation: sur les 2000 candidats invités, pres de 70% avaient un profil sciences humaines et sociales (droit, RH, Marketing, comptabilité, commerce, communication etc.). Les BTS Gestion commerciale, Master en management, DESS Ressources humaines etc foisonnaient? A-t-on expliqué à ces jeunes que dans une entreprise lambda, il y a parfois 1-2 personnes maximum qui gèrent le département juridique quand il y en a un? ou alors que les fonctions support telles que la finance, les ressources humaines etc. ne sont pas celles qui recrutent le plus? À Voir le nombre de diplômés de ces filières et le peu de postes à pourvoir, c’est clair que le chômage chez beaucoup ces profils est assuré.

Pendant ce temps, le Sofitel qui était parmi les entreprises qui embauhaient, peinait à trouver des candidats aux profils suivants: chef cuisinier, bagagistes, concierge, receptionnistes bilingues, surintendants etc. Il n’y en avait pas ou presque pas…Dans une ville comme Abidjan en pleine expansion avec des hôtels en chantier, ce sont des besoins (tourisme et hôtellerie) qui seront de plus en plus demandés. Avis aux chômeurs…

À cet effet, il importe que les acteurs du secteur de l’éducation fasse de vraies sessions d’information et offrent de meilleurs services en coaching d’orientation pour aider ces jeunes à choisir des métiers en fonction des besoins du marché.

2- Les chômeurs sont parfois responsables de leur situation: Comme je l’expliquais plus haut, il y a beaucoup de turn-off qui font que les candidats sont vite rejetés et ce malgré qu’il y ait des postes à pourvoir. Un candidat qui mâche du chewing-gum devant un recruteur, qui appelle une de mes collègues (recruteure aussi) « ma chérie », qui se présente avec un CV huileux, truffé de fautes, une nonchalence et une désinvolture  dans l’attitude, se fait aussitôt classer c’est clair! À l’ère d’internet, on ne peut plus donner l’excuse de l’ignorance pour justifier de tels manquements. Tous ces jeunes présents ce jour là ont accès à internet, aux réseaux sociaux puisque c’est ainsi qu’ils ont été informés du Salon…Il est de leur responsabilité de faire le minimum de recherches sur l’attitude à adopter en recherche d’emploi. L’information est disponible et accessible.

« Le savoir-être professionnel: règles de bases » devrait être une matière obligatoire au programme scolaire des lycées et universités de ce pays faute de quoi, ces jeunes ne seront jamais employables dans des entreprises qui se respectent et là j’interepelle les chefs d’établissement et les jeunes eux-mêmes.

3- Les salons de recrutement ne sont pas les endroits où l’on trouve le plus d’emplois: Très peu de postes comparativement à la demande (50 postes pour 2000 candidats…) mais des gens ont tout abandonné pour passer leur journée au le palais des congrès du Sofitel!

Il faut offrir d’autres alternatives à ces nombreux jeunes qui croient à tort que l’avenir est dans un emploi de bureau. L’agriculture, l’entrepreneuriat, les métiers techniques sont des alternatives très intéressantes et beaucoup plus lucratives que des postes de bureau. Mais ces domaines sont parfois meconnus et parfois jouissent d’une mauvaise réputation auprès des chômeurs. Il est temps d’inverser la tendance et de rendre l’agriculture « sexy » pour favoriser le retour à la terre des chômeurs.

 

Long article mais qui traduit ma passion pour le thème de l’employabilité. Que tous les acteurs du secteur que nous sommes (coachs, consultants, recruteurs, enseignants, gouvernements) puissions travailler ensemble sur des solutions simples et réalistes pour enrayer ce fléau de société qu’est le chômage des jeunes.

Africtalents…et ma réflexion sur le chômage en Côte d’Ivoire (Part I)

Dans le cadre de mes fonctions de consultante RH au cabinet Africsearch, j’ai eu l’immense privilège de prendre part à l’organisation du forum de recrutement qui s’est tenu les 16 et 17 Septembre derniers à l’hôtel Sofitel Ivoire à Abidjan.

Je tenais donc à vous faire part de mes impressions sur ce forum, l’engouement qu’il a suscité et mon avis sur le taux de chômage dans mon pays.

Déjà quelques chiffres pour vous situer:

Africtalents Abidjan 2016 c’est:

  • plus de 7000 CV reçus
  • 1800 candidats sélectionnés et invités (la participation au forum est sur invitation)
  • 10+ entreprises participantes
  • 50+ postes à pourvoir
  • 2 jours de recrutements, entretien, conférences, coaching etc.

Déjà je dois dire que j’ai été surprise de voir autant de candidats qui postulaient. De mon expérience, les salons auxquels j’ai pris part il y a quelques années au Canada surtout ont toujours été une perte de temps…

Beaucoup de monde, peu d’entreprises qui recrutaient VRAIMENT, peu ou pas d’entreprises qui m’intéressaient y assistaient. Bref, pour moi, en tant que candidate, c’était no no. Mais Africtalents est différent. Là il y avait de vrais postes à pourvoir (annoncés avant le forum), des entreprises d’envergure, plusieurs panels intéressants, des séances de coaching avec des coachs renommés etc.

Belle surprise pour ma part. Et les candidats à l’embauche n’ont pas voulu manquer ça.

Par contre, en tant que membre de l’équipe qui était en charge de la sélection des CV, je peux vous dire que cela n’a pas été de tout repos. Vu le nombre pléthorique de CV reçus, et le peu de postes à pourvoir, il fallait faire du ménage et conserver seulement ceux qui pourraient intéresser les exposants. Une énorme tâche surtout avec les délais serrés.

images-1

Jour 1:

Le 1er jour du forum, dès 7h, le rang des invités était déjà formé et quelques dizaines de personnes attendaient patiemment dehors en attendant l’ouverture officielle à 9h. Quel courage! quelle détermination!

Après moults tractations et incidents à gérer, la porte fût ouverte à 10h30 et la cérémonie d’ouverture marquait le début de l’évènement.

11h30, les quelques 300 candidats ayant été invités à rentrer pouvaient maintenant aller visiter les stands. De notre côté, nous devions faire du screening de CV à la porte. En effet, plusieurs candidats non invités se sont quand même présentés et il nous fallait évaluer en quelques minutes si leur profil pouvait leur permettre d’accéder au salon. La déception pouvait se lire sur le visage de ceux qui étaient recalés, qui pour l’expérience non pertinente, qui pour l’habillement non conforme.

13h: fin de l’opération screening, les candidats non retenus étaient invités à regagner leur domicile

La suite dans un prochain article…

New beginnings…

À la faveur de la rentrée, je vous adresse ce message afin de vous souhaiter une bonne reprise, si vous avez pris des vacances ces derniers mois.

Les batteries rechargées, le teint bronzé, les nouveaux vêtements repassés 🙂 C’est le nouveau départ avant le blitz de fin d’année!

Petits conseils pour une reprise au top, parce que ce n’est pas toujours facile de « redémarrer la machine » après un long moment de congés:

  • avant d’attaquer la boîte de réception qui croule sous le poids des e-mails, faites le tour du bureau pour prendre des nouvelles, avoir le point des urgences, dossiers en suspens qui requièrent une attention particulière et immédiate
  • remercier ceux qui ont assuré votre intérim et assurer la passation
  • reviser/etablissez vos objectifs de la semaine, du mois et du reste de l’année
  • faites le tour de la boîte de réception: classez, effacez, répondez… objectif zéro email en attente à la fin de la semaine de reprise (idéalement de la journée)
  • retirer le message d’absence
  • reprendre la main sur vos dossiers
  • pensez à vos prochaines vacances pour vous remotiver

Sur ce, bonne rentrée! Ne perdez pas de vue qu’un autre bilan se préparer prochainement. Il vous reste 4 mois pour atteindre vos objectifs du début d’année

Nouveau service – Speed Career Consulting

À compter du mois de Juillet, je vous propose des services de speed coaching pour ceux qui veulent répondre à un besoin ponctuel, faire un point sur leur carrière, obtenir une consultation au sujet d’un thème précis.

Quelques exemples de préoccupations qui peuvent être répondues par ces consultations:

  • Comment mettre mes expériences en valeur pour être sélectionné par un recruteur?
  • Comment puis-je me préparer pour un entretien d’embauche important?
  • Comment demander et obtenir une promotion?
  • Comment puis-je négocier un salaire plus élevé?
  • Comment puis-je améliorer ma gestion du temps pour mieux concilier travail et vie personnelle?
  • Comment puis-je accroître ma performance au travail pour assurer mon succès?
  • Comment m’affirmer positivement auprès de mes équipes
  • etc.

Comment cela fonctionnera-t-il?

1ère étape: Vous me contactez en remplissant le formulaire ci-dessous, en expliquant votre besoin

2ème étape: Je vous réponds dans les 24h pour clarifier vos attentes et convenir d’un RDV

3ème étape: Vous recevez le lien pour effectuer le paiement par Orange Money ou par Paypal et une confirmation vous est envoyée.

4ème étape: Vous recevez votre consultation par téléphone ou Skype selon l’heure et la date convenue

Le tarif de la consultation est de 20,000 FCFA  ou 40 Euros pour 1h de consultation

Ce que vous obtenez:

  • Un diagnostic clair de votre situation
  • Un feedback sur les actions menées jusque là
  • Un plan d’action clair et simple en plusieurs étapes pour atteindre votre objectif

 

Si cela vous intéresse et que vous avez des préoccupations professionnelles jusque là irresolues, n’attendez plus! Contactez-moi en remplissance ce formulaire!

 

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Conférence sur l’employabilité à l’Université de Cocody

Le jeudi 19 Mai dernier, j’ai été invitée par l’AIESEC Université de Cocody pour animer une conférence sur le thème « quelle carrière pour les jeunes face aux défis de l’emploi? »

13241157_242322522801747_5443327367452746068_n

Il s’agit de la conférence d’ouverture du Youth Career Forum, organisé par l’AIESEC. Ce forum avait pour ambition d’informer les jeunes étudiants sur les débouchés après l’université, leur permettre de rencontrer des professionnels et répondre à leurs préoccupations concernant leur vie professionnelle.

Mon intervention s’est articulée autour de 3 axes:

  • Donner l’état des lieux de la situation de l’emploi en Afrique
  • Montrer les différents cheminements professionnels existants et en présenter les avantages et inconvénients
  • Donner des outils pratiques et conseils pour éviter le chômage et en sortir rapidement

13238959_242322406135092_7473198670967360559_n

Ce fut une très belle expérience qui m’a permis de saisir les attentes et besoins des jeunes, mais également de répondre à leurs questions, pour leur permettre d’entrer dans la vie active avec de bonnes bases.

13239926_242322482801751_7270971852986811947_n

TalentC remporte le prix Leadership Excellence 2016!

Bonne nouvelle!

TalentC notre partenaire dans le programme de certification ICMP a remporté le prix d’excellence de LEAD 2016 (Leadership Excellence And Development) dans la catégorie « Top Leadership Partner ». Parmi les gagnants de cette catégorie se trouvent des firmes de renommée internationale telles que Korn Ferry, The Ken Blanchard Companies, Georges Washington Leadership Institute etc.

Cette prestigieuse distinction que reçoit TalentC démontre la qualité du programme de certification ICMP qui vise à promouvoir les vertus du mentorat dans le développement des ressources humaines et des talents dans les organisations.

Pour rappel, TalentC est la seule organisation au monde accréditée par la Société Internationale des Ressources Humaines à offrir ce programme de certification.

top_leadership_partner_leawards

En Afrique de l’Ouest, Peggy Ballou Consulting représente TalentC et est donc à ce titre le seul organisme accrédité à délivrer la certification ICMP.

Pour en savoir plus sur le programme et pour vous inscrire, cliquez ici

Lisez le communiqué officiel et la liste complète des gagnants ici

 

Next level, le coaching pour gravir les échelons

Un coaching pour accélerer votre carrière et vous positionner dans la hiérarchie. Si cela est votre ambition, intégrez le programme Next Level pour développer vos compétences et habiletés professionnelles, améliorer votre performance au travail et développer votre marque personnelle.

Visitez cette page pour en savoir plus et vous inscrire

next level coaching pour faire accélerer sa carrière

1 2