Archives de la Catégorie : Productivité & Organisation

Comment maitriser facilement n’importe quel sujet

Faisons un petit calcul…..

Si vous faites 1 heure de trajet pour aller travailler, ca fait 2h/jour ou 40h/mois.

40h c’est à peu près l’équivalent de ce qu’il faut pour terminer un cours de niveau universitaire.

En trois ans, ca donne 1440h c’est l’équivalent du nombre d’heures de cours requis pour obtenir un diplôme Bac+3 (Bachelor dans le système nord américain)

Que faites-vous pendant votre trajet pour aller travailler? Une astuce que j’ai commencé à mettre en place dans ma vie depuis et qui m’a permis de lire beaucoup plus et me former sur divers sujets, c’est d’écouter des livres audio pendant que je conduis.

Choisissez n’importe quel sujet, allez sur Youtube, tapez ce sujet, trouvez toutes les ressources pertinentes que vous pouvez, ensuite allez sur un des nombreux sites de conversion de vidéos Youtube en mp3 et vous aurez de quoi rentabiliser vos trajets.

Si vous persistez sur cette voie, vous obtiendrez l’équivalent d’un Master dans le domaine que vous aurez choisi en à peine 2 ans.

C’est ce que Brian Tracy appelle « University on wheels »

Alors, quels sujets allez-vous choisir de maitriser d’ici deux ans?

3 leçons de carrière inspirées de ma nounou

Si vous vivez à Abidjan et que vous êtes maman de jeunes enfants, vous avez surement déjà été confrontee au défi des nounous. Difficile d’en trouver une fiable et compétente. Depuis mon retour au pays il y a seulement un an, j’en suis à ma cinquième nounou et c’est cette dernière qui a inspiré cet article. Je peux dire que j’ai trouvé une espèce rare dans le domaine des aides à domicile et j’ai pu tirer quelques enseignements pour ma propre carrière en l’observant.

Leçon #1- La passion pour notre métier nous rend inoubliable.

Je l’ai dit d’entrée de jeu, j’en suis à ma 5è nounou en un an. C’est dire que j’ai pu en voir de toutes sortes. Celle-ci sort du lot par sa passion pour son travail. Elle s’occupe de mes 3 enfants et je peux vous dire qu’elle adore son travail. Elle n’est jamais desagréable avec eux et ne compte pas ses heures quand il s’agit de faire son travail qu’elle fait tr;s bien. On sait combien il peut être épuisant de courir apres des enfants! Mais pour elle c’est une partie de plaisir, imaginez… Elle m’a même déjà avoué ne pas pouvoir faire autre chose que ce métier parce qu’elle aime les enfants. Elle est vraiment dans son domaine de prédilection. De ce fait elle travaille très bien et fait preuve de créativité pour emmener les enfants à faire ce qu’il faut.
Et vous? quel est le domaine qui vous rend si unique au point de ne pas passer inapercu quand vous travaillez? Qu’est ce qui vous passionne au point de ne pas compter vos heures?

Leçon #2- Quand on travaille bien, on ne manque jamais d’opportunités

La semaine dernière, ma nounou était en congés comme tous les mois. Je lui ai accordé 5 jours de repos. Et quand elle est revenue, elle m’a confié ne pas s’être beaucoup reposé car elle a été appelée par une amie de son ancienne patronne de passage à Abidjan pour un dépannage c’est-a-dire pour surveiller des enfants pendant quelques jours. Son expertise dans son domaine est reconnue par tous et elle est contactée pour rendre service et gagner de l’argent en meme temps.

Cela m’a personnellement inspiré car on est tous en recherche d’opportunités mais on oublie que c’est par la qualité de notre travail que l’on attire et l’on peut saisir les bonnes opportunités.

Leçon #3: Un excellent travail attire la sympathie et excuse vos faiblesses

Elle n’est pas parfaite cette nounou, loin de là. Côté travail oui elle excelle, mais le bémol c’est bien ses sautes d’humeur sporadiques. Elle est parfois lunatique et cela peut être désarmant. Mais j’ai eu à constater que malgré tout, on arrive à excuser ces écarts, à compatir et même à chercher à l’aider parce qu’on se dit qu’elle fait bien son travail et que nul n’est parfait. Cela n’aurait pas été forcément le cas avec une autre personne que l’on pourrait juger médiocre. J’en suis arrivée à la conclusion que son excellent travail est un passeport qui lui permet d’attirer le respect et la faveur des autres et même de ses détracteurs. Ils peuvent tout critiquer mais quand il s’agit de commenter le travail, ils n’ont aucun argument négatif.

Au final, la leçon que je retiens de cette histoire est que la base de la réussite professionnelle reste l’excellence dans son travail qui découle bien souvent d’une passion pour ce que l’on fait.

Et vous, êtes-vous passionnés de votre travail? Quelle est selon vous l’importance de la passion dans l’exercice de ses fonctions?

Ne mettez pas votre carrière en vacances!

La plupart d’entre vous êtes ou allez être bientôt en vacances! Ouf! me direz-vous? Que ce soit pour une escapade en montagne, un retour « au pays » pour ceux vivant hors de leur terre natale, quelques semaines sur une plage en mode farniente, ou tout simplement dans votre salon, vous les avez méritées vos vacances!

Je suis bien d’accord. C’est le moment de relaxer. Mais c’est aussi le moment propice pour vous mettre en forme sur le plan professionnel afin de repartir de pied ferme à la rentrée prochaine.

Voici 3 choses que vous pourriez faire pour mettre à profit ces mois de vacances pour faire avancer votre carrière:

  • Faire le point sur votre année: Nous sommes mi-Juillet, cela signifie que déjà 6 mois ce sont écoulés depuis le début de 2016! C’est le moment du bilan de mi-parcours. Où en êtes-vous par rapport à vos objectifs du début de l’année? Comment avez-vous été fidèles (ou pas) à vos bonnes resolutions? Quelles ont été vos victoires? Célébrez-les! Quels sont les domaines dans lesquels vous auriez pu mieux faire? C’est le moment d’évaluer où vous en êtes afin d’affûter vos armes pour la 2ème partie de l’année!
  • Lire deux livres inspirants : Si vous pensiez vous dorer au soleil cet été, faites-le de façon stratégique! Plutôt que de lire des magazines ou surfer sur Instagram, donnez-vous pour objectif de vous inspirer et vous motiver en lisant des livres qui vous boosteront et vous permettront de vous améliorer dans un domaine spécifique. Il peut s’agir de biographies, de livres sur le développement personnel, de livres instructifs dans votre domaine afin de vous donner de nouvelles idées et une longueur d’avance dans votre champ d’expertise. Si vous n’aimez pas lire, optez pour des livres audio (il y en a une tonne sur audible.com)
  • Faites de nouvelles rencontres: Si vous êtes en vacances, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas aménager de temps dans votre agenda pour parler à quelqu’un qui vous aidera au niveau professionnel. Si vous me lisez depuis un moment, vous savez combien j’aime vous encourager à sortir de votre zone de confort. Je vous donne donc un nouveau challenge: identifiez une personne dans votre entourage, ou à la télé, sur Internet ou peu importe, que vous qualifierez de repère pour vous, une personne qui vous inspire, que vous considérez comme mentor et donnez vous pour mission de rentrer en contact avec lui/elle. OK j’avoue, si c’est Obama ou le Pape, la Reine d’Angleterre, le PDG d’une grande multinationale ou toute autre personalité très publique, cela vous prendra une bonne dose d’audace, de patience et de courage pour les approcher. Mais soyez imaginatif! Ouvrez les yeux, il y a certainement des personnes beaucoup plus accessibles et à votre portée qui peuvent vous accorder 30 minutes de leur temps et de qui vous pouvez apprendre beaucoup. L’essentiel c’est de vous fixer cet objectif ET de vous mettre en marche! Vous en ressortirez forcément inspiré et motivé.

 

Voilà qui est dit. Votre carrière, tout comme votre santé doit compter assez pour que vous y travailliez sans cesse. Il n’y a pas de relâche quand vient le temps de se développer personnellement et sur le plan professionnel. Toute occasion est la bonne. Alors qu’attendez-vous pour profiter de vos vacances? Dites-nous en commentaire ce que vous allez faire pendant vos vacances pour faire avancer votre carrière!

À bientôt et bonnes vacances!

Identifier ses priorités au travail avec la méthode ABCDE

L’un des sujets les plus « chauds » au niveau des professionnels que je rencontre c’est bien la gestion du temps et des priorités. En général ils sont très occupés et sollicités de partout de sorte qu’ils manquent de temps pour faire tout ce qu’ils ont à faire.

Une fois quelqu’un m’a dit « même si je passe la nuit au bureau, je n’aurais pas fini ce qui est sur ma liste de choses à faire ».

Pourtant toutes les tâches n’ont pas la même importance selon votre position hiérarchique. Pour vous aider à classifier vos tâches et responsabilités par ordre d’importance, je vous présente aujourd’hui la méthode ABCDE que j’ai découverte grâce à Brian Tracy, expert en productivité et performance.

Tâches de type A 

Il s’agit de tâches urgentes et importantes qui ont une conséquence très grave si elles ne sont pas faites dans le cadre de votre poste. Exemple : Demandes spéciales URGENTES des supérieurs (en attente pour un board meeting par exemple.) ; Crises et situations qui requièrent une attention immédiate

Tâches de type B

Ici, il s’agit des choses importantes mais non urgentes que vous devriez faire mais qui ont une conséquence mineure si vous ne les faites pas immédiatement. Ce sont des tâches qui sont « en cours », dans le déroulement normal des activités.

La règle pour vous guider est la suivante : Ne jamais faire une tâche de type B s’il vous reste des tâches de type A à terminer. Exemple : réunions planifiées, projets d’amélioration continue des processus, rapports périodiques routiniers, etc.

Taches de type C

Tâches qualifiées de “nice-to-do” et qui n’ont aucune conséquence sur votre évaluation de rendement et votre travail si elles ne sont pas faites. ex : Formation personnelle, répondre à vos mails etc.

Faites d’abord une tâche B avant une tâche C.

Tâches de type D 

Tâches non essentielles à déléguer rapidement et qui permettront de libérer du temps pour des tâches de type A et B. Exemple: tâches administratives (sauf si c’est au coeur de votre emploi par exemple si vous êtes sécrétaire)

Faites d’abord une tâche C avant une tâche D.

Tâches de type E

Tâches à éliminer qui ne produisent aucun résultat significatif dans votre travail et votre évaluation. Exemple: surfer sur Internet pendant les heures de travail.

La prochaine fois que vous aurez plusieurs tâches à faire, identifier quel à type elles appartiennent avant de passer du temps à les exécuter.

10 raisons pour lesquelles vous n’atteignez pas vos objectifs et comment y remédier

Une chose est d’avoir des rêves et se fixer des objectifs, une autre chose est de pouvoir les atteindre. Ces 10 obstacles ci-dessous vous éloignent de la réalisation de vos objectifs:

1. Ne pas avoir d’objectifs clairs c’est-à-dire SMART (Simple et spécifique, mesurable, atteignable, réaliste, temporel avec des délais et un échéancier établis). Plus vos objectifs sont clairement définis, mieux vous pourrez mettre en place des actions concrètes pour les atteindre
Solution : se fixer des objectifs SMART et avoir un système de suivi des réalisations

2. Le manque de concentration, autrement dit ne pas être assez focus et se laisser gagner par les distractions (tv, internet, causeries inutiles, regarder ce que font les autres plutôt que travailler sur ses propres projets etc.)
Solution : Identifier les sources de distraction et les éliminer au fur et à mesure

3. Le manque de confiance en soi, en ses capacités, en ses rêves. On se croit incapable de pouvoir accomplir ce à quoi l’on rêve parce que l’on s’est fait parfois dire qu’on est bon à rien, qu’on n’y arrivera pas, que ce que l’on souhaite faire est impossible etc.
Solution : retracer ses réalisations passées, ses succès passés, s’inspirer de gens qui ont réussi ce que l’on souhaite accomplir, travailler avec un/une coach en développement personnel

4. Le manque de compétences pour faire ce qu’il y a à faire que ce soit au niveau technique ou d’un point de vue « soft skills »
Solution : identifier les compétences qui manquent pour atteindre ses objectifs et se former pour les acquérir

5. La procrastination : c’est le fait de remettre toujours à demain ou de reporter l’exécution de vos projets
Solution : Découper l’objectif en petites actions facilement exécutables, avoir un partenaire qui va vous challenger, vérifier que vous avez fait ce que vous aviez prévu et vous motiver quand vous faiblissez.

6. S’entourer des mauvaises personnes : vous êtes la moyenne des 5 personnes avec qui vous êtes la plupart du temps et leurs actions vous vous influencer. Si vous avez dans votre entourage des personnes qui n’atteignent pas d’objectifs ou qui n’en ont pas, vous êtes à risque…
Solution : faire le ménage dans vos fréquentations et vous challenger en vous entourant de personnes qui vous pousseront vers l’atteinte de vos objectifs.

7. Mauvaise organisation : vous pouvez avoir des objectifs clairs mais ne pas vous organiser et gérer mal votre temps vous empêchera de les atteindre.
Solution : faites-vous un emploi du temps réaliste en fonction des objectifs que vous voulez atteindre

8. Le manque de détermination : une des choses qui peuvent vous empêcher d’atteindre vos objectifs c’est le fait de ne pas persévérer face aux difficultés et de ne pas être assez déterminé à accomplir ce que vous souhaitez
Solution : écrire quotidiennement ses objectifs et les avoir sous les yeux quand vous avez envie d’abandonner

9. Être négatif : L’attitude y est pour 90% dans la réussite et l’atteinte des objectifs. Avoir une attitude négative vous éloigne de vos objectifs et compromet la réussite de vos projets car un adage dit on obtient ce à quoi on pense.
Solution : adopter la positive attitude découle d’un choix délibéré. Vous avez la possibilité de devenir une personne positive en en faisant le choix et en adoptant la bonne attitude face à ce qui vous arrive.

10. Avoir trop de projets : à force de vouloir faire trop de choses on finit par ne rien faire. Puisque l’on dispose d’une limite de capacités et de temps, il faut savoir prioriser et terminer ce que l’on commence avant de se lancer dans la réalisation d’autres projets.
Solution : prioriser ses projets, les organiser dans le temps et avoir la discipline de finir ce que l’on entame.

Vous êtes-vous reconnus? Quelles sont les raisons qui vous éloignent de vos buts? Quelles actions allez-vous poser dès aujourd’hui pour y remédier?

6 raisons pour lesquelles vous manquez souvent de temps

La gestion du temps est un sujet d’actualité pour tous les professionnels quelque soit leur niveau. Nous avons tous 24 heures dans une journée et il est parfois difficile de s’organiser afin d’optimiser notre utilisation du temps. Cependant en comprenant les raisons pour lesquelles l’on se sent toujours pris par le temps, l’on peut faire quelques ajustements dans notre fonctionnement afin de tirer le maximum du temps qui nous est imparti. Cet article vous donne 6 raisons simples pour lesquelles vous avez bien souvent l’impression de manquer de temps.

  1. Vous ne vous levez pas tôt: Il a été plusieurs démontré que les personnes qui se lèvent tôt sont plus productives et accomplissent un plus grand nombre de choses dans une journée. Plusieurs personnes à succès avouent de lever tôt le matin comme l’explique Richard Branson. Êtes-vous une personne matinale? Si ce n’est pas le cas et que vous vous définissez davantage comme un oiseau de nuit , comment pouvez-vous tirer profit de vos heures de productivité maximale pour ne plus avoir l’impression de manquer de temps en journée?
  2. Vous êtes multi-tâches: Contrairement à ce que l’on pourrait penser, faire plusieurs choses en même temps diminue la productivité, ce qui fait que vous devez passer plus de temps à terminer ce que vous entamez. Il est préférable de mettre le focus sur une tâche à la fois et la faire vite et bien. Il faut également apprendre à déléguer certaines tâches afin de trouver le temps.
  3. Vous ne prenez pas assez de temps de repos: Êtes-vous du genre workaholic au point de ne pas dormir assez ou alors ne pas prendre de pauses? Saviez-vous que plusieurs études ont revelé en effet que le manque de sommeil affecte votre productivité globale et votre santé? Ariana Huffington en parle dans son ouvrage Thrive . Qui dit entrepreneur dit manque de temps et pourtant elle explique que le sommeil est une de ses stratégies de succès.
  4. Vous ne planifiez pas vos journées: Lorsque l’on ne sait pas où l’on va, on peut perdre son temps dans des choses inutiles et qui ne sont pas prioritaires. Ainsi, pour ne plus avoir l’impression de manquer de temps, il vous faudra minitueusement planifier vos journées à l’avance, y compris les imprévus et les temps morts. Par exemple dans les temps d’attente chez le médecin, dans le rang au supermarché, prévoyez de quoi vous occuper afin de maximiser l’utilisation de votre temps.
  5. Vous avez tendance à procrastiner: Remettre à plus tard est une mauvaise habitude chez plusieurs professionnels. De ce fait, les délais se raccourcissent si vous attendez la dernière minute pour effectuer des tâches et rencontrer vos échéanciers. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les gens procrastinent. Quelle est la vôtre?
  6. Vous êtes perfectionniste: Cela semble être une qualité mais à y regarder de près, ca ne l’est pas toujours. Il y a une citation que j’aime bien qui dit « done in better than perfect ». Cela signfie que, plutôt que de passer énormément de temps à perfectionner un travail ou des tâches qui parfois n’ont pas d’incidences cruciales, il vaut mieux connaitre les attentes et mettre l’énergie au bon endroit.

Vous vous reconnaissez dans ces énoncés? Sur quoi vous devez travailler pour ne plus manquer de temps?

Comment organiser sa journée de travail?

Pour bien s’organiser au travail et utiliser au mieux le temps et être efficace, je vous propose ces quelques astuces qui ont fait une bonne différence dans ma vie professionnelle:

  • planifier sa journée la veille avant de quitter: Lister les choses à faire, les dossiers en suspens, les réunions prévues, les personnes à relancer etc.
  • définir 2 objectifs à atteindre absolument avant la fin de la journée de travail pour faire avancer ses dossiers
  • s’engager à vérifier ses e-mails 3 fois par jour: le matin en arrivant pour vérifier s’il ya des urgences, avant la pause de midi, en fin de journée. Pour éviter de manquer un message important, spécifiez dans votre signature électronique que vous consultez vos messages 3 fois par jour. Pour toute urgence, restez joignable par téléphone. Ceci vous permettre d’être plus productif et éviter les interruptions intempestives.
  • regrouper les activités qui demandent de la reflexion ou de l’analyse au moment de la journée ou vous êtes le plus concentré et disponible (généralement le matin)
  • traiter les tâches similaires ensemble: ex traiter les e-mails, passer les coups de fil, reviser des rapports, faire des présentations etc.
  • dans votre planification, prévoyez du temps pour les imprévus, les interruptions, les réunions impromptues etc.

Il s’agit là bien entendu de quelques astuces simples à implanter et à adapter à votre réalité. L’essentiel est de trouver votre propre routine qui vous permettra d’avoir des journées plus courtes et d’en faire plus en moins de temps. Et vous, quelles sont vos astuces pour organiser efficacement vos journées de travail?

Devenir un agent de changement

Si vous suivez depuis quelques temps mes posts ici ou sur les réseaux sociaux, vous savez sans doute que l’entrepreneuriat social est un de mes sujets de prédilection. Et la raison pour laquelle je suis attirée par ce type d’initiatives c’est que pour moi les entrepreneurs sociaux sont de véritables agents de changement. Ils créent de la richesse par leur actions économiques, mais ils engendrent par la même occasion un impact positif sur leur communauté.

Sachant que tout le monde n’est pas attiré par l’entrepreneuriat, j’ai décidé de consacrer cet article aux professionnels qui aspirent eux aussi à devenir des agents de changement sans pour autant se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, du moins pas tout de suite…

Qu’est ce qu’un agent de changement? Il s’agit principalement d’une personne qui identifie un problème dans son environnement et qui pose des actions pour y apporter des solutions positives et durables. L’environnement dont je parle pourrait être son entreprise, son quartier, sa ville, sa communauté, son pays, le monde etc. On pourrait également qu’un agent de changement est véritablement un leader, une personne qui est capable de mobiliser des personnes autour d’une cause pour y apporter un impact et trouver des solutions créatives, une personne qui voit dans les problèmes des opportunités.

Pourquoi devenir un agent de changement? En tant que professionnel, vous devriez aspirer à devenir des agents de changement ou si vous préférez des leaders pour plusieurs raisons:

– Vous vous développez positivement en tant qu’individu et vous vous détachez un temps soit peu de vos propres défis
– Vous avez la possibilité d’exercer vos passions en dehors de votre travail quotidien
– Vous mettez vos compétences au profit d’autrui
– Vous partagez ce que vous avez de plus précieux: votre temps
– Vous améliorez votre quotidien et par extension celui d’autres autour de vous
– Vous apportez un plus à votre carrière car vous ne cessez d’apprendre
– Vous obtenez de la reconnaissance de gens qui admirent ce que vous faites

Comment devient-on un agent de changement? Si vous aussi voulez faire une différence dans votre environnement et devenir de véritables agents de changement, avoir un impact positif pour voir le quotidien amélioré par vos actions ou vos idées, je vous propose ces quelques étapes.

1) Ouvrez les yeux et observez autour de vous

La première étape pour envisager un quelconque changement est de prendre conscience du besoin de changement. Autour de vous, les choses ne fonctionnent pas toujours comme elles devraient. Commencez à les recencer, identifiez ce qui vous frustre, vous revolte, les choses pour lesquelles vous vous plaignez le plus, les sujets qui ne vous laissent pas indifférents quand vous suivez les nouvelles. Par exemple on pourrait citer la criminalité dans certaines régions, la mortalité infantile, le manque d’accès à l’éducation dans certaines parties du monde, le taux de chômage, les problèmes d’urbanisation qui rallongent la durée des trajets au quotidien. Peut-être plus proche de vous, vous pourriez vouloir lutter contre le gaspillage de papier dans votre compagnie, les abus vécus par une certaine catégorie de travailleurs… bref, vous l’aurez compris, des problèmes dans votre environnement proche ou lointain il y en a une pléthore. À vous d’identifier ce à quoi vous êtes le plus sensible.

2) Identifier les causes du problème

Vous avez décidé de la « cause » à laquelle vous voulez apporter votre contribution. Maintenant, vous allez devoir prendre à bras le corps ce problème, comme s’il était le vôtre. Vous allez devoir vous documenter sur le sujet pour en connaître les causes, les manifestations, les tentatives de solutions déjà mises en oeuvre, les obstacles au changement etc. Pour cela, vous aurez par exemple à rencontrer les personnes qui oeuvrent déjà en ce sens, lire sur le sujet, assister ou participer aux débats sur la question. À cette étape-ci, vous êtes en collecte d’information, vous voulez comprendre le pourquoi du problème car vous voulez véritablement voir les choses évoluer positivement, et cela avec votre participation active.

3) Déterminez comment vous pouvez y apporter une contribution

Votre métier vous a surement permis de développer certaines compétences qui peuvent être très utiles dans la recherche de solutions à un problème. Exploitez au mieux celles-ci. De plus, comme vous ne pouvez pas à vous seul être LA solution à quelconque problème, vous pourriez également rechercher des solutions complémentaires ou connexes que vous pourriez mettre à contribution. Que ce soit par votre contribution financière, votre passion qui vous pousse à consacrer du temps à un sujet donné, votre réseau de contact que vous êtes capable de mobiliser pour apporter une aide etc. C’est à vous de déterminer quel sera votre rôle en tant qu’agent de changement, quelle est la place que vous allez pouvoir occuper dans la recherche de solution à ce problème.

4) Passez à l’action

Vous devez vous engager à ne plus uniquement vous plaindre mais à prendre une part active à l’amélioration des choses. C’est ainsi que vous allez peut-être décider de consacrer un soir par semaine de votre temps à ce nouveau projet, un pourcentage de vos revenus à tel ou tel organisme, prendre des vacances pour effectuer un voyage humanitaire, siéger sur le conseil d’administration d’une ONG, donner de la formation de façon bénévole dans votre secteur d’activités, organiser une campagne de financement, siéger sur un comité dans votre entreprise etc. Bref à ce stade-ci de votre processus, vous n’êtes plus un simple spectateur mais vous décidez « d’être le changement que vous voulez voir dans ce monde » comme le dit si bien Gandhi.

5) Mesurez les résultats et faites-en toujours un peu plus

Plus vous consacrerez du temps à votre cause, plus vous pourrez voir comment les choses évoluent dans ce domaine et mesurer concrètement les résultats. Il n’est pas rare de voir des personnes tout d’abord consacrer quelques heures de leur temps à une cause pour ensuite quitter leur carrière confortable et très lucrative pour s’investir à temps plein dans un projet de changement à fort impact social. C’est le cas par exemple de Adam Braun qui, après avoir travaillé comme consultant dans une grande firme américaine où il gagnait énormément d’argent, a fondé l’organisme Pencil of promise qui construit des écoles dans les pays du tiers-monde ; c’est le cas de Leila Janah, diplômée de Harvard qui a fondé Samasource, une entreprise sociale qui utilise les technologies pour offrir un emploi aux plus défavorisés.

Comme plusieurs entrepreneurs et leaders sociaux, ces personnes ont commencé avec les moyens à leur disposition et ayant vu l’impact positif de leur action, ont graduellement embrassé la cause pour finalement en faire leur raison d’être. Ce pourrait être votre cas!

Il n’est jamais trop tard pour commencer à faire une différence et ce, un jour à la fois. Si le sujet vous interpelle, et vous souhaitez connaître d’autres agents de changement pour vous inspirer de leur parcours, vous pouvez visiter Ashoka.org

Quelques astuces pour optimiser vos réunions

Les réunions sont véritablement un mal nécessaire quand on travaille. Une étude du magazine Industry Week menée auprès de 2000 managers rapporte que ces derniers estiment que 30% de leur temps passé en réunion est du temps perdu.  C’est beaucoup car faites le calcul: si 3 managers se réunissent pendant 2 heures, ce ne sont pas 2 heures de perdues mais 6 heures au total pendant lesquelles ils ne travaillent pas sur la création de valeur pour l’entreprise. D’ailleurs qui d’entre nous n’est jamais sorti d’une réunion avec le sentiment d’y avoir perdu du temps?

Eh bien malgré tout, les réunions sont utiles quand elles sont bien organisées. Elles permettent de faire le point sur l’évolution de certains dossiers, résoudre un problème, partager une vision commune par rapport à un sujet, démarrer un projet, former un nouvel employé etc.

Pour que vos réunions soient courtes et optimales, voici quelques points et astuces à prendre en compte:

Déterminer un but à la réunion et en informer les participants à l’avance: Je ne parle pas ici d’un ordre du jour mais plutôt des choses qu’on doit avoir réglé à la fin de la réunion . Il faut aussi et surtout avant que chacun ne quitte la salle de réunion, avoir dressé une liste de livrables, d’actions à mener après la réunion.

 Éviter de faire de réunion pour prendre une décision ou pour donner des informations: Voici la meilleure façon de sauver du temps en réunion: limiter les réunions informatives et de discussion générale. S’il faut que chaque personne donne son point de vue et l’argumente, les chances de passer du temps en réunion sont grandes. Si vous avez des informations à donner, privilégiez le e-mail ou une rencontre éclair.

Faire les réunions débout: Cette astuce permet de raccourcir la réunion car la position debout n’est pas très confortable. Gain de temps assuré.

Fixer vos réunions en début d’après-midi: Ce moment est généralement le moins productif pour beaucoup de travailleurs c’est donc un bon compromis que de placer des réunions à ce moment-là.

Avoir une check-list pour préparer et mener vos réunions: Elle vous permettra d’aller à l’essentiel avant et pendant la rencontre. Celle-ci est très sommaire mais vous pouvez rajouter d’autres détails comme les règles de conduites, la durée de la réunion etc.

– Faire un suivi de la réunion grâce à la matrice d’imputabilité: Cet outil vous permettra de suivre la progression des actions à mener après la réunion. En voici un exemple:

matrice imputabilité

Source

Voila quelques techniques pour rendre les réunions plus efficientes et optimales. Pour aller plus loin, j’offrirai bientôt des ateliers à ce sujet et sur bien d’autres sujets touchant le développement professionnel. J’espère que cela vous aidera.

Partagez avec moi vos meilleurs outils et astuces pour des réunions performantes.