L’engagement des employés figure aujourd’hui parmi les plus grands enjeux stratégiques des organisations partout dans le monde. Et pour cause, il est reconnu que des employés mobilisés et engagés ont un meilleur rendement et sont plus productifs. C’est une des raisons pour lesquelles 89% des entreprises au Canada et aux États-Unis avaient un programme de reconnaissance en 2015 selon une étude[1] menée par WorldatWork sur plus de 415 entreprises.

Par ailleurs, une autre étude[2] menée par l’Université Laval au Canada montre que la 2ième cause de maladie mentale en milieu de travail est le manque de reconnaissance, tout juste après la surcharge de travail. C’est dire combien le sujet est important pour les individus mais également pour les organisations.

Bien que certaines cultures ne pratiquent pas la reconnaissance, prenant pour argument que le salaire donné à l’employé est l’ultime reconnaissance que ce dernier peut recevoir, il convient de réfléchir aujourd’hui aux conséquences d’un manque de reconnaissance des collaborateurs sur l’ensemble de notre société.

Mais qu’entend-on concrètement par la reconnaissance des employés ?

La reconnaissance des employés est une pratique de gestion qui consiste à souligner publiquement la contribution des collaborateurs au succès de l’entreprise, en leur offrant des récompenses monétaires ou non monétaires.

Elle constitue une composante déterminante de l’engagement des collaborateurs, ce qui en bout de ligne se traduit par une meilleure compétitivité et performance de l’entreprise.

On comprend donc pourquoi nombreuses sont les entreprises qui ne ménagent aucun effort pour innover en matière de programmes de reconnaissance des employés, quand on sait qu’il existe aujourd’hui une véritable guerre des talents dans certains domaines très concurrentiels tels que le secteur bancaire, les télécoms, les mines et pétrole, l’hôtellerie etc.

Pourquoi mettre en place un programme de reconnaissance en entreprise ?

Comme mentionné plus tôt, l’instauration d’un programme de reconnaissance a pour objectif final d’encourager les employés à donner le meilleur d’eux-mêmes pour l’atteinte d’objectifs stratégiques et de résultats tels que : l’augmentation des ventes, la loyauté et fidélité des clients etc.

De façon plus spécifique, le sondage mené par WorldAtWork a permis d’identifier plusieurs raisons pour lesquelles les entreprises mettent en place des programmes de reconnaissance. Les raisons les plus citées sont :

  • Créer un environnement de travail positif 80 %
  • Motiver les employés à améliorer leur rendement 75 %
  • Promouvoir l’adoption de meilleurs comportements             75 %
  • Améliorer le moral ou le climat de travail 71 %
  • Soutenir la stratégie et les valeurs organisationnelles 66 %
  • Améliorer la fidélisation, réduire le roulement 51 %

Comment mettre en place un programme de reconnaissance dans l’organisation ?

Afin de mettre en œuvre un programme de reconnaissance, l’entreprise doit analyser trois facteurs :

1- Pourquoi souhaite-t-on créer un programme de reconnaissance ?

Il s’agit de déterminer ce que l’on souhaite récompenser par l’instauration de ces programmes : les bons comportements, la qualité du travail, le dévouement et les efforts fournis par les employés au quotidien ou dans une période spécifique etc.

2- Sous quelle forme l’on veut reconnaitre les employés ?

Il est question ici de définir si la reconnaissance va se faire de façon individuelle ou collective, à quelle fréquence et si cela va se faire par des récompenses monétaires ou non monétaires, selon le budget disponible.

3- Quel type de reconnaissance souhaite-t-on adopter ?

La reconnaissance formelle : elle est officielle et planifiée, selon les normes et la procédure établie par l’entreprise. Généralement ce type de reconnaissance est accompagné d’une récompense monétaire et entraîne donc des coûts pour la compagnie.

Exemple : Programme « Employé du mois », Prix d’excellence, Reconnaissance des années de service (ancienneté)

Les récompenses les plus utilisées dans ce type de programmes sont : les carte-cadeaux, les laisser-passer, les trophées, les bonus et primes de performance, les lots en nature etc.

La reconnaissance informelle : elle est plus spontanée que le 1er type, s’inscrit dans le quotidien, moins officielle mais tout aussi importante pour l’employé qui reçoit la reconnaissance. Ce type de reconnaissance est souvent associé à des récompenses non monétaires.

Exemple : Dire merci pour le bon travail accompli, Offrir le petit déjeuner, Demander à un employé qui réalise un projet de venir le présenter lui-même au comité de direction, offrir des mini-congés après une collaboration exceptionnelle à un projet etc.

Finalement, pour assurer le succès des programmes de reconnaissance, l’entreprise doit en faire la communication en interne afin de stimuler les employés et leur permettre de s’en prévaloir. Cela a pour répercussion de créer une saine émulation au sein des équipes

Conclusion

Comme on l’a vu, les programmes de reconnaissance sont variés mais doivent conserver leur caractère symbolique en tout temps. Ils revêtent une grande importance sur le moral des employés mais aussi sur la performance de l’entreprise.

[1] https://www.worldatwork.org/adimLink?id=78679

[2] http://www.cgsst.com/stock/fra/doc330-1065.pdf