Le statut d’expatrié attire plusieurs personnes partout dans le monde. Que ce soit pour des raisons professionnelles pour acquérir une carrière internationale temporaire ou encore pour explorer le monde, découvrir des cultures, vivre une vie de nomade, de nombreux travailleurs quittent leur pays chaque année avec le statut d’expatrié.

Au delà des privilèges financiers que procure le statut d’expatrié, il faut noter que ce choix peut avoir des conséquences sur la famille, la carrière et le mode de vie du travailleur, sans parler des chocs culturels qui peuvent en découler. Si malgré tout l’expatriation vous attire, il vous faudra:

– Préparer votre projet 

Une des choses les plus importantes pour devenir expatrié est de maîtriser les langues, notamment celle du pays d’accueil. Les postes d’expatriés sont très convoités et de moins en moins nombreux, alors il vaut mieux mettre les chances de son côté.

Aussi, le fait d’avoir une expérience de travail pertinente, facilement transférable d’un pays à l’autre et dans un secteur en demande peut être un atout pour vous. Renseignez-vous en lisant les descriptions de postes d’expatriés.

Si vous travaillez dans une multinationale, explorez la possibilité d’être transféré dans un autre pays. Mais attention à ce dernier point car il existe différents statuts quand il s’agit d’un transfert. Je vous invite à lire cet article qui explique les différents types de contrats.

Votre famille va-t-elle devoir vous suivre? Si oui, qu’adviendra-t-il de votre conjoint(e)? Va-t-il(elle) quitter son emploi? êtes-vous prêt à vivre avec un seul revenu le temps de régulariser la situation du (de la) conjoint(e)? Si vous devez y aller seul pour X raisons, quels sont les risques en terme de cohésion familiale? Y allez-vous sur une base temporaire? Permanente? À voir? Qu’adviendra-t-il si les choses ne se passent pas comme prévues? Êtes-vous ouvert aux autres cultures? En savez-vous assez sur le pays/continent ou vous allez? Comment se passera votre retour ? Allez-vous pouvoir vous réadapter à la vie dans votre pays? Car il y a une énorme différence entre vivre comme expatrié et être un employé local sans statut d’expatrié. Qu’en est-il de la fiscalité et de vos déclarations d’impôts? De vos assurances (maladie, vie, invalidité etc.)? Vérifiez bien les clauses de vos contrats pour ne pas perdre vos acquis.

Toutes ces questions doivent avoir été répondues ou du moins vous devriez y penser quand vient le temps d’accepter une offre d’emploi à l’international.

Explorer les possibilités et s’informer

Comme je disais plus tôt, en matière d’expatriation, il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus. Les postes sont peu nombreux et très convoités car le statut d’expatrié donne droit à de nombreux privilèges: salaires généralement plus élevés, frais de subsistance payés, scolarité des enfants, allocations de déplacement, billet d’avion payé pour revenir au pays d’origine etc.

Alors vous imaginez que vous n’êtes pas seuls à convoiter de tels postes. Il existe de nombreux sites de recherche d’emploi qui affichent des postes au statut d’expatrié. Voici quelques-uns: RH Expat-emploi, Devex, Expat IT Jobs, Global Careers, Michael Page, AfricSearch, AMSCO, Fed Africa, Les sites des Nations Unies et ses différentes agences, les banques internationales (BAD, FMI, Banque Mondiale etc.), les gouvernements, consulats & ambassades.

Il est à noter que plusieurs grandes entreprises privilégient maintenant des locaux pour diriger leurs filiales internationales mais ceux-ci bénéficient des mêmes avantages que les expatriés, alors ce sont aussi des pistes à explorer. En Afrique par exemple, on assiste à une « africanisation des postes de cadres ». À ce propos je vous invite à lirecet article qui parle des tendances de l’expatriation.

Pour s’imprégner de la réalité de la vie d’expat, rien de mieux que de fouiner sur les nombreux forums et blogs à ce sujet: Internations, Expat Blog, PVTistes, Vivre à l’étranger, Africa Expat Wives Club, Attiekeland, Travelling Mama, Expat Global Network ou d’assister aux forums et salons dédiés et de côtoyer des personnes qui ont tenté l’expérience.

Un, deux, trois, on s’expatrie!

Convaincus? Prêts pour l’aventure? Si vous voulez tenter l’expérience que ce soit via votre entreprise actuelle ou en expérimentant l’aventure en sac à dos, tâchez d’assurer vos arrières en préparant un plan B, juste au cas. Pourquoi ne pas prendre une année sabbatique par exemple, histoire d’être sûr de votre coup?

Aussi, sachez qu’il y a plusieurs compagnies qui accompagnent les personnes dans leur projet d’expatriation (visas, logistique, logement, accueil, installation etc.)  Vérifiez sur Google selon votre lieu de résidence. Si par contre vous avez la chance que le déménagement soit inclus dans votre package, vous pouvez alors être tranquille.

Dans tous les cas, sachez que l’expatriation vaut vraiment la peine pour l’enrichissement personnel et pourrait emmener votre carrière à un autre niveau! Pourquoi ne pas donc y penser plus sérieusement?

Connaissez-vous des personnes expatriées? Qui l’ont été? êtes-vous vous-mêmes expat? en rêvez-vous? N’hésitez pas à partager votre vécu.